Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Sous le soleil de Provence, des énergies renouvelables

Article original - Publication : 05/12/2016 - imprimer

Soleil et vent. En Provence, les deux ne manquent pas. Au point que notre région est devenue l'un des principaux territoires de France producteur d'énergie photovoltaïque. Et si l'éolien terrestre ne connaît pas le même rythme de développement, les promesses de l'éolien maritime pourraient bien lui redonner un coup d'accélérateur (voir ci-dessous). Un enjeu fort pour EDF, acteur majeur dans le domaine des énergies renouvelables, déjà très présent avec les outils de production installés tout au long de la vallée de la Durance. Une chaîne faite de 17 barrages et de 30 centrales, capable de produire en quelques minutes l'équivalent de deux réacteurs nucléaires.

Cet enjeu des énergies renouvelables, que notre région souhaite développer plus encore, a été au coeur du dernier petit-déjeuner organisé par le Club de l'économie de La Provence, dont le membre à l'honneur a été EDF. "Tout est relié à la loi sur la transition énergétique. C'est elle qui fixe le cap et a incité EDF à bâtir son projet Cap 2030. Il repose sur un mix énergie nucléaire et énergies renouvelables. L'objectif est de doubler la capacité du renouvelable d'ici à 2030", rapporte le délégué régional Thierry Monti. Puis de poursuivre : "Notre parc produit 20 fois moins de C02 que dans l'Union européenne et 30 fois moins que les États-Unis."

La poursuite de cet objectif est d'autant plus capitale en Provence, que Paca ne produit guère que la moitié de sa consommation électrique et que les besoins de la métropole marseillaise vont croissant. D'où la nécessité d'importer de l'électricité d'autres régions et de renforcer les capacités locales. Une priorité pour le groupe qui, en Méditerranée, exploite, via sa division Énergies nouvelles, plus de 400 mégawatts de parcs éoliens, plusieurs centrales solaires et possède aussi trois centres d'exploitation et de maintenance.

"Les panneaux vont se généraliser, nous sommes au début d'une nouvelle ère"

"Le solaire offre un gros potentiel. Nous intervenons avec la recherche de sites d'implantation, nous réalisons les études et nous développons pour le compte du client que nous accompagnons. C'est notamment ce qui se passe actuellement avec ArcelorMittal à Fos", complète Céline Spithzorn, en charge du photovoltaïque. C'est ainsi qu'EDF a mené à bien la construction de 15 sites en Paca et en exploite 7.

"Mais il n'y a pas que les centrales au sol. Le marché des toitures s'est aussi développé pour les particuliers. Cela est lié à une évolution vers la consommation directe, l'autoconsommation de l'énergie solaire. Alors qu'avant, nous achetions à un tarif déterminé sur plusieurs années. Et c'est donc là-dessus que la force de vente a été orientée. Cela sert aussi le développement de la domotique qui est naissante", explique Olivier Mercou (EDF Énergie solaire). Une évolution également palpable avec les professionnels, les entrepôts connaissant un regain d'intérêt. "Nous sommes au début d'une nouvelle ère, les panneaux vont se généraliser et moi j'ai retrouvé le sourire", avoue Olivier Mercou.

Cet essor est-il de nature à relancer une filière qui jamais pu se concrétiser, tant en France que dans notre région ? "Nous avons repris la société Photowatt et le retard technologique a été rattrapé. Il s'agit maintenant de massifier pour gagner en compétitivité et le marché va nous y aider", répond Jacques Thierry Monti. Pour qui la région "est fer de lance".

Les présents

EDF. Jacques Thierry Monti (délégué régional), Philippe Veyan (Énergies nouvelles), Céline Spithzorn (photovoltaïque), Olivier Mercou (solaire), Dominique Mansuy-Ciotti (chargée de mission).

Aix-Marseille Université. Virginie Mercier (chargée de mission) .

Afpa. Pascal Philippe (directeur centre d'Istres), Fabrice Marion (communication).

Experts-comptables. Mohamed Laqhila (président du Conseil régional de l'Ordre Marseille-Paca).

CRMA. Marge Vandendries (communication).

Commissaires au comptes. Manuel Ibanez (président).

Point P. Fabrice Bruno (directeur marketing).

Fongecif. Nicolas Stringhetta (administrateur).

CCIMP. Xavier Coudert (éEtudes et développement des entreprises).

La Poste. Maria Dolores Calmes (responsable RSE direction services-courrier-colis).

Kedge business school. Christophe Mouysset (directeur corporante relations).

Institut Paoli-Calmettes. Philippe Michard (directeur général).

Pole emploi. Jean-Marie Rossich (stratégie de l'innovation).

Akehos. Jean-Pierre Gasnier (avocat), Alexandre Tsorekas (avocat).

Orange. Vincent Parisot (communication Sud-Est).

UPE 13. Johan Bencivenga (président).

Lycée Charles-Péguy. Stephane Thiebaut (chef d'établissement), Pascale Lardeau (directrice adjointe), Isabelle Ambrosino (communication).

CGPME 13. Alain Gargani (président).

CEPAC. Amaury Schoenauer (directeur des opérations structurées), Bruno Negro (communication).

Seramm. Yasmina Khodjrane (communication).

ISMC. Bruno Charbonnier (chef d'établissement).

Jean-Luc Crozel

Source : www.laprovence.com

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés