Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Meyer Burger réorganise sa direction

Par : Par Philippe Rodrik - Article original - Publication : 05/12/2016 - imprimer
Peter Pauli épaulera son successeur jusqu'à la fin de l'année.

Peter Pauli épaulera son successeur jusqu'à la fin de l'année. Image: Keystone

Le groupe bernois spécialisé dans le photovoltaïque Meyer Burger, fortement endetté et en pleine restructuration, réorganise sa direction. Peter Pauli, patron depuis 14 ans, s'en va. Il sera remplacé par Hans Brändle.

Hans Brändle, 55 ans, rejoindra l'entreprise au 1er décembre et prendra ses fonctions de directeur le 1er janvier, a indiqué Meyer Burger jeudi. Peter Pauli épaulera son successeur jusqu'à la fin de l'année et sera ensuite à disposition en tant que consultant.

Hans Brändle a dirigé de 2005 à 2014 Oerlikon Coating, division du groupe technologique schwyzois Oerlikon, spécialisée dans les traitements de surface. Le conseil d'administration salue l'arrivée d'un spécialiste de la branche et un patron d'expérience, selon le communiqué.

Nouveau président aussi

Des changements interviennent aussi au sein du conseil d'administration. Alexander Vogel, 52 ans, actuel vice-président, prendra la présidence de l'organe de surveillance lors de l'assemblée extraordinaire du 2 décembre. Il remplacera Peter Wagner.

A la même date, Peter Pauli quittera lui aussi le conseil d'administration. Deux autres administrateurs seront proposés aux actionnaires, Michael Splinter et Hans-Michael Hauser. Ces changements sont annoncés la veille d'une assemblée des créanciers qui devra statuer sur la première des trois grandes étapes du refinancement du groupe fortement endetté.

Relance

Meyer Burger a annoncé au début du mois une opération de recapitalisation portant sur un montant conséquent de 160 millions de francs. L'assemblée extraordinaire du 2 décembre a été convoquée pour faire valider ce plan de relance par les actionnaires.

Meyer Burger veut redresser la barre après des années difficiles, marquées par plusieurs programmes de réduction d'emplois. Le dernier en date, dévoilé en octobre, implique la suppression de 250 emplois (soit 16% des effectifs totaux), dont un tiers en Suisse.

Après neuf mois en 2016, Meyer Burger a essuyé une perte nette de 40,3 millions de francs, à comparer à un montant de -138,8 millions lors de la même période de l'an passé. Le chiffre d'affaires a pratiquement doublé pour s'établir à 336,1 millions, alors que les entrées de commandes sont en hausse de 15% à 358,5 millions.

Pour l'entier de l'exercice en cours, le groupe anticipe un chiffre d'affaires compris entre 420 et 450 millions de francs.

(ats/nxp)

(Créé: 24.11.2016, 19h09)
Source : www.tdg.ch

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés