Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Energies renouvelables - "L'économie verte est d'abord une source de maintien de l'emploi"

Article original - Publication : 02/12/2016 - imprimer

Le soleil et l'air ne sont pas toujours directement sources de gisement d'emplois, mais les énergies renouvelables demeurent précieuses car elles permettent leur maintien dans de nombreux secteurs d'activités.

Pierre Chavinier est le PDG de la société Chavinier à Aurillac (Cantal). L'entreprise, spécialisée dans la construction de réseaux électriques basse et moyenne tension, gaz, fibre optique, éclairage public et énergies renouvelables, emploie 76 salariés. Elle a récemment étendu ses implantations par l'ouverture d'agences en Corrèze et en Aveyron

Pour le chef d'entreprise, "les marchés du photovoltaïque et de l'éolien - plus que réellement créateurs d'emplois - sont surtout bénéfiques au maintien de l'emploi dans de nombreux corps de métiers".  

"L’installation de panneaux photovoltaïques nécessite des travaux de terrassement pour réaliser l'implantation des supports des panneaux et des pistes d'accès dans le cas d'une centrale au sol ; l'intervention d'un couvreur pour l'étanchéité sur le toit et d'électriciens pour raccorder les panneaux et les onduleurs.

En amont, il y a aussi la conception des panneaux et leur fabrication, mais celle-ci n'est quasiment plus du tout réalisée en France : la filière française a presque partout fait faillite.

Il y a aussi les installations de micro-centrales hydroélectriques qui mobilisent des maçons et des électriciens, et la méthanisation, dont les sites nécessitent une compétence de type "bâtiment/construction", explique-t-il

"Il y a quelques années, quand le tarif de rachat du kwh était de l'ordre de 60 centimes et qu'il y avait des incitations fiscales, on a vu émerger plein de gens qui vendaient et/ou posaient des panneaux photovoltaïques, mais ça n'a été qu'un feu de paille. Il y a aussi la géothermie qui peut être une bonne source de diversification pour les plombiers-chauffagistes. De leur côté, les éoliennes sont en chute libre, car les projets sont plombés par de multiples recours et mettent des années à se concrétiser".

Et de poursuivre : "En fait, hormis au niveau de l'étude de faisabilité, il y a très peu d'intervenants qui ont une formation spécifique 'énergies renouvelables.'  Personnellement, je n'ai  recruté personne pour les chantiers d'éoliennes, j'ai juste utilisé des compétences que j'avais déjà. C'est à peu près pareil pour le photovoltaïque qui m'a permis de basculer des électriciens depuis des secteurs d'activité qui étaient en décélération. Donc, pour l'instant, l'économie verte, c'est, pour moi, surtout du maintien d'emploi."

L'économie verte recrute

Des formations "Job à la Clé" au lycée Pierre Joël Bonté, à Riom ( Puy-de-Dôme)

Géraldine Messina

Source : www.lamontagne.fr

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés