Dans la filière des énergies solaires, photovoltaïque (qui produit de l'électricité) et thermique (qui génère de la chaleur), une grande tendance se dessine : celle qui consiste à rendre le plus discret possible les capteurs installés en toiture ou en façade. Batiactu dresse un panorama des différentes solutions proposées par les industriels pour camoufler ces installations. Aujourd'hui, les panneaux photovoltaïques mimétiques.

Les capteurs solaires, qu'il s'agisse de panneaux photovoltaïques ou de systèmes de récupération de chaleur, sont - généralement - assez inesthétiques. Installés en surimposition, ils sont habituellement de couleur sombre, noire ou bleutée, et deviennent une source de pollution visuelle, au même titre que les antennes. Depuis plusieurs années les entreprises travaillent donc sur différentes technologies visant à camoufler les panneaux tout en maintenant un rendement suffisant. Pour le photovoltaïque, la solution consiste à appliquer un film semi-transparent au-dessus des cellules solaires, afin de laisser passer la lumière et d'offrir un aspect plus travaillé, voire texturé. C'est notamment le cas du "Solar Roof" qui vient d'être présenté par Tesla. Mais des sociétés européennes travaillent depuis des années sur des procédés équivalents, comme SunPartner ou DisaSolar. Batiactu vous propose de découvrir des exemples de ces technologies dans les pages suivantes