Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

L’Alliance solaire internationale veut booster le photovoltaïque entre les tropiques

Article original - Publication : 10/11/2016 - imprimer

Publié le 07 novembre 2016

Plus de 70 coalitions ont été lancées pendant la COP21. Novethic revient toute la semaine sur les plus importantes d’entre elles et fait le point, un an après, sur leur état d’avancement. Aujourd’hui, focus sur l’Alliance solaire internationale.

Le Président français François Hollande et le Premier ministre indien Narendra Modi se rendant, en métro, à Gurgaon, pour participer au lancement de l’Alliance solaire internationale, le 25 janvier 2016.
Stéphane Sakutin / AFP

L’Alliance solaire internationale (ASI) a été lancée à l’initiative de la France et de l’Inde pour augmenter de manière significative la production d’électricité solaire à l’échelle mondiale. Le pays-continent entend montrer la voie avec une ambition affichée de 100 gigawatts (GW) de capacités solaires en 2022, contre 4 aujourd'hui, et 1000 GW d’ici 2030.

L’alliance vise à rassembler les 121 pays situés en totalité ou en partie entre les tropiques du Cancer et du Capricorne, où les taux d’ensoleillement permettent un prix bas de l’énergie solaire.

Plateforme de coopération

L’Alliance solaire internationale servira ainsi de plateforme de coopération entre ces pays en développement disposant d’importantes ressources solaires d’une part, et les pays développés disposant de technologies dans le solaire d’autre part. Le Royaume-Uni, le Japon et les États-Unis sont ainsi membres de l’alliance, qui travaillera également en lien avec l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les banques de développement, les entreprises et les investisseurs privés.

Pour l’instant, aucun processus d’adhésion formelle n’a eu lieu, mais 80 pays avaient participé à son lancement le 30 novembre 2015. Et un groupe restreint de 35 pays a participé aux réunions du comité de pilotage qui se sont tenues depuis. Parmi les pays les plus impliqués, on peut citer le Ghana, le Nigéria, le Chili, le Pérou, le Brésil, le Bangladesh, l’Indonésie, le Vietnam, Madagascar ou encore les Maldives.

Deux premiers programmes ont d’ores et déjà été lancés :

- "Un financement abordable à grande échelle", qui vise à mobiliser plus de 1 000 milliards de dollars d’investissement dans l’énergie photovoltaïque d’ici à 2030

- "Développer les applications solaires à usage agricole", qui vise à rendre abordables des applications solaires fiables et adaptées aux besoins des agriculteurs (pompes à irrigation, centrales de refroidissement de lait, etc.)

Source : www.novethic.fr

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés