Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Énergie solaire

Article original - Publication : 10/11/2016 - imprimer

La plateforme de financement participatif Lumo a distribué ses premiers solarcoins. Ce dispositif s'appuie sur la technologie de la blockchain. Il vise à développer de nouveaux modèles incitant au développement de l'énergie photovoltaïque.

Elle est annoncée comme la prochaine révolution technologique. En particulier dans le domaine de la finance et, par ricochets, dans plusieurs secteurs économiques. Dont l'énergie. Même si la blockchain doit encore faire ses preuves, les projets se multiplient. Concrètement, il s'agit d'une manière de stocker et d'échanger des informations de façon totalement décentralisée, de pair à pair. Son application la plus connue est le bitcoin, une monnaie numérique. Autre exemple, dans l'énergie, un projet de blockchain pour smart grid est envisagé à Lyon. La fondation Solarcoin veut quant à elle utiliser cette technologie pour réinventer le modèle économique du photovoltaïque. Elle vient de passer à la pratique en France.

Cinquante investisseurs
La plateforme de financement participatif Lumo vient en effet de distribuer ses premiers solarcoins. De quoi s'agit-il ? A l'origine, une communauté de volontaires s'est réunie au sein de la fondation Solarcoin. Ils ont créé un système de récompense sous forme de certificats d’origine. Des jetons virtuels, appelés solarcoins, sont attribués gratuitement à tout producteur d’électricité photovoltaïque. Toute centrale solaire peut s’en voir accorder à hauteur d’un solarcoin par mégawattheure produit. En France, la plateforme Lumo a été retenue pour les diffuser. C'est ce qu'elle vient de faire avec un premier projet. Elle a ainsi distribué des solarcoins à 50 investisseurs qui ont co-financé en 2013 une centrale photovoltaïque de 36 kW sur une école primaire à Aytré, près de La Rochelle.

Valoriser les citoyens
Via cette plateforme, des épargnants appuyent des porteurs de projets photovoltaïques. Pour chaque mégawattheure généré, un jeton sera octroyé par la fondation Solarcoin. L'ensemble des solarcoins doit ensuite être partagé entre le porteur du projet et les épargnants. L'idée est ensuite de construire des systèmes de récompenses pour valoriser les citoyens contribuants à la transition énergétique. « Une solution pourrait être d’impliquer des firmes comme Apple, Ikea ou Patagonia, qui ont pris des engagements en termes d’énergies renouvelables », propose Alexandre Raguet, président de Lumo. « Ces entreprises pourraient accepter des solarcoins dans leurs points de vente. »

Pour imaginer d'autres modèles d'affaires, un incubateur a été créé : ElectricChain. Lumo l’a intégré. « Ce que j’adore, c’est le côté positif. On ne punit pas les pollueurs, on récompense ceux qui contribuent à développer l’électricité photovoltaïque », se réjouit Alexandre Raguet.

Thomas Blosseville

Source : www.environnement-magazine.fr

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés