Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Sidi Bel-Abbès : Bientôt une ville verte et écologique - Portail Algerien des ENERGIES RENOUVELABLES

Article original - Publication : 13/10/2016 - imprimer

Le Plan d’action en faveur de l’énergie durable (PAED) dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès sera généralisé à travers pratiquement toute la commune de Sidi Bel-Abbès et finira par toucher d’autres communes avant 2018, a annoncé le Président de l’Assemblée populaire de la Wilaya (APW). En effet, la vision de la commune est basée sur la stratégie et les objectifs énergétiques à moyen et court terme.

Tenant compte de la position de la commune et de son contexte spécifique, la commune établit sa stratégie pour être en adéquation avec la stratégie nationale de l’énergie et des besoins de développement durable. Selon le P/APW, toutes les activités du territoire de la commune sont ciblées pour intégrer les mesures de réduction de la consommation des énergies d’origines fossiles, introduire les énergies renouvelables du territoire en assurant la protection de l’environnement local (air, eau, sol, déchet) et contribuer à la protection de l’environnement.

Déjà, plusieurs quartiers sont dotés de cette énergie, outre des administrations comme la direction du logement et des équipements publics (DLEP). Des actions d’information et de sensibilisation de tous les acteurs doivent aboutir à renforcer les engagements de ces acteurs pour la réduction des consommations énergétiques et la production des énergies renouvelables localement. Ces activités couvrent tous les domaines du territoire, comme cité dans la plate-forme du plan d’action en faveur de l’énergie durable (PAED), entre autres le parc de logements, transport et mobilités (planification et gestion de la circulation urbaine), gestion et traitement des déchets et des eaux usées, développement et intégration des énergies renouvelables (ENR).

Première wilaya à s’alimenter en énergie propre

Sidi Bel-Abbès a déjà adopté les objectifs stratégiques sur le territoire de la commune, dans le cadre de son plan de développement des énergies durables, en harmonie avec la stratégie et la politique nationales en la matière avec, notamment, l’implication de l’ensemble des acteurs du territoire dans la promotion de l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables, la nécessité de renforcer et promouvoir l’efficacité énergétique du patrimoine de la commune, des infrastructures publiques et des autres activités sur le territoire, réduction de la consommation énergétique d’origine fossile et les émissions de gaz à effet de serre dans les bâtiments publics, écoles et mosquées sur le territoire de la commune, de 20% à l’horizon 2030. A cet effet, les responsables de la wilaya ne cessent d’œuvrer dans ce sens pour améliorer le cadre de vie des citoyens, par la réduction du niveau de pollution face aux diverses contaminations des cours d’eau, de l’air, des sols. Déjà, la wilaya a entamé l’utilisation de LED pour l’éclairage public. Cette action pilote est visible au niveau de certains boulevards de la commune. Un autre quartier pilote a été identifié (nouveau quartier d’habitation) et a bénéficié de la mise en place d’un éclairage public, nouvelle génération. La wilaya compte étendre ce projet à terme sur l’ensemble de l’éclairage public de la ville. Il s’agit d’un développement de cet éclairage, alimenté par des panneaux photovoltaïques, qui ciblera aussi certaines parties de la commune, notamment, les nouvelles extensions. Et pour concrétiser ce projet dans sa totalité une convention a été signée entre l’APC et l’entreprise électronique ENIE, pour atteindre des centaines de points lumineux alimentés par photovoltaïque. La wilaya de Sidi Bel-Abbès demeure donc la première wilaya à l’échelle nationale qui a lancé les opérations de l’énergie propre. Dans ce cadre, faut-il le rappeler, la centrale photovoltaïque, située au Sud, sera réceptionnée prochainement. Sa capacité est de l’ordre de 12 MW. Avec un nombre important de panneaux dépassant les 47 800, les travaux de cette entreprise sont confiés à Schariket Khraba et Takat El Motajadida(SKTM), filiale du groupe Sonelgaz. Une superficie de 32 ha a été accordée à ce projet. Ce dernier a bénéficié d’une autorisation de programme de 353 millions de dinars et une partie en devise, estimée à 21 millions. Cette centrale permettra d’assurer l’alimentation en énergie propre pour les zones enclavées localisées dans les régions steppiques, avec une production annuelle en énergie solaire photovoltaïque, d’environ 21 Gigawatt-heure (GWh). Elle participera aussi à la protection de l’environnement par la réduction des émissions des gaz à effet de serre, d’environ 13 700 t/an de réduction d’émission de CO2.

Energies renouvelables, objectif et stratégie

Toujours et en matière d’environnement, Sidi Bel-Abbès s’est engagée, ces dernières années, à se transformer en une ville écologique par excellence. Dans ce cadre, elle ne cesse d’optimiser la chaîne de transport des déchets, avec l’élaboration d’une stratégie qui doit en particulier guider l’organisation de la collecte et du transport des déchets. S’ajoutent les campagnes de sensibilisation auprès des citoyens et le rôle de l’EPIC Nadhif com qui s’est lancée dans le tri sélectif. L’entreprise s’occupe actuellement de la gestion de 34 secteurs à travers la commune de Sidi Bel- Abbès, avec un ramassage quotidien de 180 tonnes. Grâce à cet établissement public, à caractère industriel et commercial (EPIC), créé par arrêté ministériel en juillet 2014, l’objectif est d’améliorer le service de la collecte des déchets ménagers, et de remédier à l’envahissement des ordures qui nuisent à l’image de la ville. Cependant et parmi les actions à long terme, la wilaya prévoit l’installation d’un projet d’incinérateur des déchets ménagers. Ce dernier permettra d’absorber les déchets excédant les capacités des centres d’enfouissements techniques (CET). S’agissant de la gestion et du traitement des eaux usées, les travaux de la restauration de l’Oued Mekerra sont en cours d’achèvement.

L’objectif est de dépolluer l’oued et protéger l’environnement, l’aménagement hydraulique et paysagé, et l’élaboration d’un plan lumière spécifique à l’oued. La wilaya s’est engagée également à réhabiliter son jardin, au lancement des travaux de réalisation de parcs citadins, à l’entretien des espaces verts. Tous ces projets visent, selon le premier responsable de la wilaya, à faire de Sidi Bel-Abbès la première ville en Algérie à zéro émission carbone et une pépinière d’innovations dans le secteur des technologies propres, notamment l’énergie solaire.

M. M. Horizons

Pour vous s'inscrire à la Newsletter veuillez saisir votre adresse e-mail:

Sorry, Readability does not yet present PDFs in a reading view.

[View Original PDF]

Source : portail.cder.dz

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés