Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Le Togo va intégrer un module sur l'énergie solaire dans le système de l'enseignement technique

Article original - Publication : 13/10/2016 - imprimer

Le ministère en charge de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle organise les mardi et mercredi à Lomé, un atelier de validation des manuels de formation en énergie photovoltaïque.

Cette rencontre entre dans le cadre de l'intégration d'un module de formation sur l'énergie solaire dans le système de l'enseignement technique et la formation professionnelle. Il sera question pour les participants de discuter du programme et du contenu de la formation en énergie solaire.

Ces manuels qui seront validés répondront aux soucis du gouvernement de mettre à la disposition des apprenants et d'autres personnes désireuses d'avoir la connaissance en énergie solaire, un outil de travail leur permettant d'appréhender la réalité complexe en énergie solaire.

Ces nouveaux manuels serviront dès l'année académique qui s'annonce (2016-2017), d'outils pédagogiques pour l'apprentissage dans les établissements techniques.

Cette rencontre devra à terme, doter le système d'enseignement technique et de formation professionnelle de manuels de formation de qualité acceptés par tous.

Pour le ministre en charge de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Georges Kwawu Aidam, ce programme s'inscrit dans les actions de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l'emploi (SCAPE) pour la promotion du développement durable dans les 5 régions administratives du pays. "Pour y parvenir, il faudra former une main d'œuvre qualifiée, capable d'assurer l'installation et la maintenance des équipements de l'énergie solaire", a-t-il ajouté.

M. Aidam a précisé que c'est dans ce contexte que son département a introduit dans le système de formation, ce module en énergie solaire pour former des enseignants afin de pourvoir sur le marché émergent de l'énergie solaire et des techniciens compétents.

Le directeur général de l'ONG partenaire de droit Allemand, Urbis Fondation, Daouda Ouronilé Adam a souligné que cette initiative du gouvernement d'introduire la formation en énergie solaire photovoltaïque dans les modules de cours, anticipe sur l'avenir car l'énergie solaire est un secteur pourvoyeur d'emploi des jeunes.

M. Daouda Ouronilé Adam a rassuré le gouvernement du soutien de sa fondation dans le processus de cette réforme éducative. Fi

Source: Agence de presse Xinhua

Source : french.china.org.cn

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés