Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Enquête: Enphase / AP Systems : le leader et l’outsider du marché mondial des micro-onduleurs

Par : TECSOL - Article original - Publication : 13/10/2016 - imprimer

A l'heure de l'énergie digitale, du solaire 2.0 et de la block-chain, les micro-onduleurs qui permettent de remonter des données précises modules par modules ou pour un lot réduit de modules apparaissent comme des solutions d'avenir pour le solaire photovoltaïque. Sur ce secteur d'activités, la société américaine spécialiste Enphase, crée il y a 10 ans déjà, est l'incontestable leader avec près de 90% des parts de marché mondiales. Depuis quelques mois cependant, un concurrent chinois, non dénué d'ambition, la société AP Systems, vient de jeter son dévolu sur la technologie des micro onduleur avec une débauche de moyens technologiques et financiers qui lui a déjà permis de grappiller 5% de parts de marché en un an. Son objectif : devenir tout simplement le numéro un des spécialistes mondiaux du micro-onduleur. Duel au soleil entre deux entreprises à fort potentiel d'innovations !

La société Enphase est née en 2006 à cinquante kilomètres au Nord de San Francisco. Martin Fornage, l'un de ses fondateurs est issu du secteur des telecoms, rompu aux arcanes de la transition numérique. Au milieu des années 2000, alors que le photovoltaïque en était à ses premiers balbutiements, cet ingénieur technophile s'est intéressé au sujet avec une idée en tête en matière de conversion électrique : faire petit et le plus décentralisé possible autour d'une vision MIC (Module Integrated Converter). « Dans les télécoms, on ne déploie jamais un système sans surveillance. Pour moi, il ne pouvait qu'en être de même en matière de production et de conversion d'énergie. Dans ce domaine de la remontée d'informations, l'avantage du micro-onduleur décentralisé sur les systèmes centralisés m'est apparu évident » confirme Martin Fornage. L'aventure Enphase était lancée.

Un monitoring de précision

L'idée de Martin Fornage et de ses collaborateurs a donc été de lover un onduleur sous chaque panneau avec les difficultés que cela induit notamment en termes de qualifications avec toutes les marques de modules concernés mais aussi en matière de tests de fiabilité. « Nous avons massivement investi dans la qualité pour obtenir une fiabilité entre 0,1 et 0,2%. Il s'agit d'un critère essentiel pour nous » poursuit le chef d'entreprise. Pour ce faire, des milliers de machines ont été et sont encore aujourd'hui torturées pendant des milliers d'heure, confinées dans des étuves, soumises à des fortes variations de températures de -40 à + 85°C. Pour un produit sans faille ! Après dix ans d'activité, Enphase a prouvé sa légitimité et sa pertinence. Plus de 12 millions d'onduleurs de la marque sont désormais installés dans le monde. Toutes ces machines sont méticuleusement surveillées. Les données pointues transférées via une passerelle de données d'API et méticuleusement analysées représentent plus de deux téraoctets de mesures jour, soit plus que Twitter. Ce niveau d'expertise dans la mesure a par exemple permis de répondre aux besoins d'informations de l'opérateur Hawaï Electric Company sur les tensions. « Ils étaient persuadés que l'énergie solaire était trop présente sur les îles. Nous leur avons prouvé le contraire. Ils nous ont ensuite demandé de modifier les limites de fréquences et de tensions de nos onduleurs qui avaient tendance à se déconnecter. Nous avons étendu les plages de fréquence à distance en quelques heures à peine. Si nous avions le faire en mode manuel, je ne vous dis pas combien cela aurait coûté » souligne Martin Fornage.

Enphase développe une batterie et anticipe les transactions via la blockchain

Formidable outil de mesures et de régulation pour les installations photovoltaïques, le micro-onduleur séduit les maîtres d'ouvrage mais aussi les bureaux d'études ou les installateurs auxquels il simplifie la vie. Exit les problèmes d'ombrages lors de la conception de l'installation. Le micro-onduleur se joue des obstacles, antennes ou cheminées, qui n'affectent désormais qu'un seul module et plus un string entier. Idem en cas d'incident sur un module qui dysfonctionnerait. La dégradation globale demeure mesurée et l'urgence est moindre à intervenir. Lors d'une intervention, un micro-onduleur est beaucoup plus simple à changer qu'un onduleur centralisé et il ne nécessite aucune habilitation car fonctionnant sous courant faible. Sans parler du stockage pour la maintenance qui relève là encore d'une grande simplicité de gestion aussi pour l'opérationnel que le financier. Autre point séduisant, avec les micro-onduleurs, les clients voient ce qui se passe sur leur toit module par module avec une grande précision grâce au monitoring. Une faculté de comptage qui comptera à l'heure de l'autoconsommation et de la vente d'électricité solaire à des tiers via la block chain. Le mico-onduleur anticipe cet avenir là. Avec en prime du stockage stationnaire pour Enphase qui sort une batterie AC (1,2 kWh) dans les mois qui viennent pour renforcer son offre modulaire. « En fait Enphase prend le virage de la gestion de l'énergie et se projette sur les transactions au sein de marchés financiers locaux d'énergie via la block chain. A tel point que nous réfléchissons déjà à une surveillance en dollars et en euros et plus en kWh » confirme Martin Fornage.

AP Systems : de lourds investissements en Europe pour renforcer sa croissance

Leader incontesté du marché du micro onduleur qu'elle a créé, Enphase trouve désormais sur son chemin un nouveau concurrent de taille avec la société chinoise AP Systems fondée en 2008 dans la Silicon Valley où elle déploie encore sa R&D. Et cette dernière d'annoncer la couleur. « Nous entrons sur le marché du micro onduleur de façon solide et pérenne. Nous visons clairement la première place dans les années à venir » lance avec assurance Olivier Jacques, directeur général de l'entité européenne du groupe et membre du board. Pour l'heure, AP System tire son épingle du jeu dans la région Pacifique, en Asie et en Australie où elle est leader du marché. Désormais, c'est dans le monde entier qu'AP Systems entend imposer sa technologie et notamment en Europe et France où elle va réaliser de lourds investissements pour y renforcer sa croissance. La société s'appuie sur deux piliers la profitabilité et l'innovation.

Première mondiale : Un micro onduleur pour quatre panneaux

Et justement en termes d'innovations, AP Systems revendique par exemple une première mondiale avec le lancement d'un micro-onduleur triphasé (YC1000-3) dès 2012. Ce micro onduleur, garantie jusqu'à 20 ans, joue la carte des économies d'échelle. Il est ainsi couplé à quatre panneaux avec un monitoring dédié par panneau. « De part ses économies de mise en œuvre et son prix au Wc ultra concurrentiel, ce produit séduit les maîtres d'ouvrage pour des installations de grandes envergure dans le tertiaire. D'autant qu'avec un taux de défaillance entre 0,18 et 0,20%, notre fiabilité est à la hauteur des meilleurs standards » poursuit Olivier Jacques. Pour le résidentiel, AP System propose un micro-onduleur monophasé Y 500 qui couvre deux modules jusqu'à 310W. Toujours dans un souci de mutualisation et d'optimisation économique ! Fort de cette technologie d'avant-garde et de produits bien designés, AP Systems voit également dans le développement de l'autoconsommation un véritable « boulevard » pour le micro onduleur qui va peu à peu entrer dans la commodité et sortir du marché de niche pour aller vers un marché de masse » projette Olivier Jacques. En tous les cas, dans ce marché du micro onduleur en pleine effervescence, la concurrence nouvelle que se livrent Enphase, le leader, et AP System l'outsider ne fait que multiplier l'intérêt pour un tel produit que de plus en plus de fabricants de modules mondiaux mettent à leur catalogue.

Enphase Energy en bref

Enphase a expédié plus de 12 millions de micro-onduleurs, et plus de 500 000 systèmes résidentiels et commerciaux ont été déployés dans plus de 100 pays. La société est en capacité de produire jusqu'à 20 000 micro onduleurs par jour en Chine chez Flextronics. Le groupe compte 550 personnes dans le monde et une quarantaine en Europe. Le CA d'Enphase en 2015 : 350 millions de dollars. En France, la société est installée à Lyon et le Directeur Régional
pour la France et la Suisse n'est autre que Gérald Semenjuk qui officiait chez SolarWorld France en tant que Directeur des Ventes en 2012, puis comme Directeur Général à partir de 2014. Objectif : un module SolarWorld ou LG doté d'un micro onduleur Enphase sur l'étagère d'Ikea. Vous avez dit commodités ?

A propos d'AP Systems

AP Systems compte 20 000 installations monitorées dans le monde soit l'équivalent de 250 MWc installés en 2015. Elle emploie aujourd'hui 160 personnes dans le monde et près de 200 à fin 2016. Capacité de production du groupe : 500 000 unités avec la possibilité de doubler en quelques semaines pour répondre à la demande mondiale. C'est en France qu'AP Systems réalise son plus gros chiffre en Europe. « L'autoconsommation nous porte et la simplicité plug and play de nos produits représente un gros avantage » admet Olivier Jacques La société est installée à Lyon et emploie 12 personnes. Objectif européen : 70 MW en 2016.

Plus d'infos sur Enphase...
Plus d'infos sur AP Systems...

Source : tecsol.blogs.com

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés