Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

La première centrale solaire lacustre de France va voir le jour à Piolenc

Article original - Publication : 12/08/2016 - imprimer

Le projet d'une centrale photovoltaïque est en passe de voir le jour. Baptisé O'Mega 1, ce projet éco responsable sera la première centrale photovoltaïque lacustre de France. Lancé il y a sept ans par l'entreprise "Ciel et Terre" avec l'appui de la municipalité de Piolenc, le projet, qui s'inscrit dans le schéma d'aménagement du quartier Rhône Energie, vient de se concrétiser sur le plan administratif avec la publication d'un arrêté préfectoral portant sur l'ouverture d'une enquête publique (du 5 septembre au 7 octobre), étape préalable à la délivrance du permis de construire.

Sur 192 radeaux

Cette centrale solaire lacustre, d'une superficie de 15 hectares, doit prendre place sur la moitié du lac de l'ancienne carrière Maroncelli. La société Akuo Solar, premier producteur indépendant d'EnR (énergie renouvelable) en France et partenaire de "Ciel et terre" a repris le projet et son développement et a répondu à l'appel d'offres.

Il s'agit d'installer, sur deux secteurs du plan d'eau, 50 000 panneaux photovoltaïques cristallins positionnés sur 192 radeaux. Des onduleurs transformateurs seront répartis sur des barges flottantes autour de l'installation d'une puissance de 11,98 mégawatt-crête (Mwc) ce qui correspond à l'alimentation de 5 800 foyers. L'investissement est estimé à 35 millions d'euros.

Dans un avis portant sur une demande d'impact dans le cadre d'un permis de construire déposée en 2011, l'autorité environnementale indiquait que ce projet constitue "une installation expérimentale s'inscrivant dans un secteur anthropisé".

Le nouvel avis, attendu d'ici la fin du mois d'août, devrait valider le projet qui prend en compte l'aléa fort au risque inondation et n'a pas d'effet significatif sur le milieu naturel. La construction située au centre du plan d'eau n'a en effet d'impact ni sur les berges, ni sur la biodiversité, la faune et la flore.

Une commune à la pointe

Après l'installation d'un premier parc photovoltaïque et un combat de 10 ans pour l'implantation à Piolenc d'un parc éolien, Louis Driey est fier de voir sur sa commune un nouveau grand projet d'intérêt général portant sur les énergies renouvelables se réaliser : "nous avons inauguré l'an dernier les éoliennes, maintenant elles tournent. Le plan d'eau de l'Île des rats, rétrocédé à la commune après l'exploitation d'une carrière est l'endroit idéal pour implanter un parc solaire lacustre et en finir avec les problèmes de surveillance et de sécurité qui se pose sur cette zone naturelle... Nous y avons déjà testé deux prototypes mais nous n'avions pu obtenir de permis de construire à cause du veto émis à trois reprises par la commission de régulation énergie. L'évolution de la réglementation avec la loi de transition énergétique de Ségolène Royal permet aujourd'hui d'avancer sur cette nouvelle technologie solaire flottante" indique l'édile pugnace et d'ajouter que "de nouvelles structures gonflables qui remplacent des structures métalliques permettent de réduire le coût et d'installer plus facilement les panneaux dont le rendement a été amélioré grâce à un nouveau procédé d'inclinaison".

Que du bonheur pour le maire qui ne manque pas de signaler que la start-up Akuo Solar va également prolonger sa présence sur le terrain avec une assistance à un agriculteur pour une culture biologique sur 20 hectares.

Bruno Hurault

Source : www.laprovence.com

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés