Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

La filière photovoltaïque frétille - Le Journal de l'île de la Réunion

Article original - Publication : 07/08/2016 - imprimer
Publicité
Inconnu  
°C

Economie

La filière photovoltaïque frétille

ÉNERGIE. Ségolène Royal a présenté mercredi une ordonnance qui pourrait relancer à plein le business du photovoltaïque à la Réunion. Elle vise à favoriser l’autoconsommation d’électricité. Explications

Après l’âge d’or et la douche froide, voici peut-être venu le temps du rebond. Les professionnels du photovoltaïque ont en effet les yeux rivés sur Paris depuis 48 heures. Paris où Ségolène Royal a présenté une ordonnance en conseil des ministres. Déclinaison de la loi de transition énergétique votée en 2015, ce texte vise à promouvoir l’autoconsommation électrique. Le gouvernement veut en effet inciter les particuliers et les professionnels équipés de panneaux solaires à ne plus reverser leur production dans le réseau. Ces mini-producteurs vont être subventionnés pour consommer eux-mêmes le courant qu’ils génèrent. Aujourd’hui, légalement, cette autoconsommation est déjà permise. Mais elle est financièrement désavantageuse. En effet, un particulier ou un professionnel vend plus cher son électricité à EDF qu’EDF ne lui vend la sienne. Il faut donc être un militant acharné pour perdre de l’argent à chaque kW/h. Dans un avenir proche, l’ordonnance de Ségolène Royal va inverser cette logique économique. Avec les subventions promises, il devrait être bientôt plus rentable de consommer sa propre électricité plutôt que de la vendre à EDF pour en acheter ensuite sur le réseau classique. Autre possibilité promise par le texte : celle de partager à plusieurs habitants ou entreprises une même centrale photovoltaïque. À titre d’exemple, une résidence pourra bientôt installer des panneaux solaires sur son toit pour alimenter en électricité les différents appartements qu’elle contient. De la même façon, un particulier ou un entreprise sera prochainement autorisé à vendre sa propre électricité à ses voisins.

Outre-mer comme en métropole ?

À la Réunion où le potentiel solaire est considérable, le solaire ne représente aujourd’hui que 8,5 % du mix énergétique. Les potentiels de développement sont donc considérables et ces futures subventions promises ouvrent des perspectives inédites pour les entreprises du secteur. D’autant que la Région Réunion a anticipé et propose elle aussi une aide à l’équipement individuel en centrale solaire. “Les opportunités de business sont énormes” confirme Patrice Galbois, premier président du Syndicat des professionnels de l’énergie solaire à la Réunion. “Maintenant, nous restons prudents parce que nous ne connaissons pas encore les modalités d’incitation. Les décrets ne sont pas encore parus”. En clair, on ne connaît pas encore le montant des incitations financières. Patrice Galbois soulève d’ailleurs une autre interrogation majeure : chacun ignore encore si l’ordonnance s’appliquera dans les territoires d’Outre-Mer exactement comme en métropole. Aucune mention particulière n’apparaît dans l’ordonnance ministérielle mais le code de l’énergie distingue souvent l’hexagone et les régions insulaires. Ainsi, des décrets proprement ultramarins pourraient voir le jour dans la foulée des décrets principaux. Seront-ils plus avantageux ou au contraire plus restrictifs ? Suspens. Les professionnels du solaire se tiennent en tout cas dans les starting-blocks. L’ordonnance Royal fait frétiller toute la filière.

R. Lt.

PUBLICITÉ


suivez nous

  • facebook
  • twitter
  • google plus
  • applications

  • finances.clicanoo.re

    Avec Clicanoo et EIG-Finances Réunion, gagnez en sérénité !
    Conseils et formules adaptés quels que soient votre situation financière ou vos projets personnels.

    Source : www.clicanoo.re

    Partagez
    cet article

    logo actualite photovoltaique
    Mot-clefs associés