Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Des superchargeurs bientôt alimentés par le soleil ?

Par : Damien Valette [email protected] - Article original - Publication : 17/07/2016 - imprimer

Entre La Vieille Ferme , un motel de Sancé, au nord de Mâcon, et Tesla, la marque américaine de voitures 100 % électriques, le courant passe bien. De mieux en mieux même.

L’histoire a commencé en 2014, avec l’installation dans la cour du motel de deux bornes “Superchargeurs”, capables de raviver une batterie de Tesla faiblarde en un temps record : 45 minutes pour 80 % de la charge. L’emplacement de cette station est facilement accessible pour les propriétaires : la carte apparaît sur l’immense écran tactile installé à bord de l’engin. L’accord est gagnant gagnant : la marque Tesla bénéficie d’un emplacement stratégique, juste à côté de la RD 906, et surtout à quelques tours de roues des autoroutes A40 et A6 ; l’hôtel-restaurant, de son côté, attire ainsi une nouvelle clientèle, aisée, qui consomme durant la charge du véhicule : un café ou une bière au minimum, plus souvent un repas, voire une nuitée. Une aubaine pour Arielle Bazin, la propriétaire du fonds de commerce.

Huit rangées de capteurs photovoltaïques

De deux nouveaux clients quotidiens en moyenne en 2014, l’estimation est à présent de huit à dix véhicules faisant étape chaque jour à Sancé. Du coup, Christophe Piola, propriétaire du site de La Vieille Ferme à travers sa société Papou IV, et David Mignan, le manager Tesla pour la France et le Benelux, sont passés à la vitesse supérieure. C’est ainsi qu’une toute nouvelle station a été mise en service au 1er juillet, sur un parking aménagé entre la route et le motel. Pas moins de dix superchargeurs sont en fonction, ce qui en fait l’une des plus grandes stations de superchargeurs en France.

Christophe Piola veut encore aller plus loin : mettre à disposition de Langa, une entreprise française de production d’énergies renouvelables, la parcelle de 15 700 m² qui jouxte la station. L’idée est d’installer huit rangées d’une cinquantaine de mètres de capteurs photovoltaïques afin de produire l’électricité nécessaire au rechargement des voitures. Lorsque la station ne sera pas utilisée, l’électricité serait basculée sur l’hôtel-restaurant (24 chambres et une centaine de couverts), ce qui aurait le double avantage de réduire la facture tout en préservant l’environnement.

L’accord qui lierait l’homme d’affaires mâconnais et les sociétés Tesla et Langa est en préparation. Si tout se passe bien, le Mâconnais espère une mise en service de cette centrale photovoltaïque pour cet automne.

Source : www.lejsl.com

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés