Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Conseil municipal de Soumont : espace loisirs, projet photovoltaïque, urbanisme

Article original - Publication : 03/07/2016 - imprimer

C e 28 juin, le maire et ses conseillers étaient d'humeur enjouée lors de ce conseil municipal estival, montrant que l'on peut traiter dans la bonne humeur de sujets sérieux. 

A l'ordre du jour la demande de subvention au conseil départemental suite à la préemption par la mairie d'une parcelle de 5 hectares qui jouxte un terrain communal de 15 hectares. Destiné aux loisirs, ce nouvel espace recevra 3 bancs et 2 tables qui accueilleront les promeneurs puisqu'un GR le traverse. Le prix du terrain est de 13 000 €, celui du mobilier de 1 814 et le Département devrait apporter une subvention de 50 %.

Concernant le projet photovoltaïque initié par la ville de Lodève, Daniel Valette précise ne pas y être opposé mais décide avec ses conseillers d'envoyer un courrier à la société Areva pour lui demander une aide financière ponctuelle sur de futurs projets tels que la réfection de l'église du village. Quant aux travaux sur les espaces publics (sol, trottoirs et caniveaux de la rue principale et de la place du Marronnier), le maire annonce un coût total de 272 282 € sur lequel 167 300 € de subventions ont été obtenus de Département et de la Région.

Passage au Plui : Daniel Valette évoque le blocage du Plu de la commune à cause de la méconnaissance avec exactitude de la ressource en eau du village. Des études sur les différents forages commenceront le 11 juillet prochain qui s'étaleront sur 3 mois et seront réalisées par l'hydrogéologue du département afin de déterminer avec précision le nombre de mètres cubes disponibles.

Le maire clôt enfin la séance en évoquant la lettre qui va être envoyée à Mme Bousquet, maire de Lodève, concernant le stationnement gênant de véhicules tout en bas de la route de Soumont, devant l'établissement de contrôle technique auto. Ces véhicules empêchent en effet de voir ceux qui arrivent par la droite, obligeant les voitures venues de Soumont à s'avancer dangereusement au-delà du stop alors même que certains automobilistes débouchent par la gauche à une vitesse souvent très supérieure aux 50 km/h autorisés. Un conseiller rajoute que le miroir placé en face de la route est devenu inutile puisque complètement décalé.

Source : www.midilibre.fr

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés