Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Inauguration : sous les gravières, l'énergie du soleil

Article original - Publication : 27/06/2016 - imprimer

,

Énergie

Le parc photovoltaïque inauguré vendredi . Photo E. Gayerie.

Le parc photovoltaïque inauguré vendredi . Photo E. Gayerie.

Le projet de parc photovoltaïque porté par Lavernose-Lacasse est le premier projet en terre du Muretain Agglo. Ses seize communes profiteront des ressources financières générées par les taxes et la commune percevra les loyers. M. Fontes Directeur du développement d'Urbasolar l'a inauguré vendredi 24 juin, en présence d'Alain Delsol maire de Lavernose-Lacasse, du sénateur Medevielle, de personnalités locales et d'une délégation Malgache actuellement à Lavernose-Lacasse. Ce projet donne des idées. Est-ce la vision de nouvelles entrées d'argent communales qui motivait les nombreux élus venus observer de près cette centrale, telle une poule aux œufs d'or ?

Quelle est l'histoire du projet ?

En 2001 l'équipe municipale a mené une réflexion pour organiser la commune et ne pas laisser des trous à la place des gravières. La Cemex nous a cédé à l'euro symbolique, deux lacs, un a été aménagé et l'autre remblayé en partie avec des remblais du métro et de Toulouse. Ce projet initié en 2008 s'est achevé fin 2015 avec le raccordement au réseau électrique» rappelle A. Delsol.

Quelles ont été les difficultés ?

Le Sénateur Pierre Medevielle de la commission d'aménagement du territoire ayant facilité le passage du cable de raccordement au réseau public d'électricité, sous la voie ferrée, explique que le sénat travaille à simplifier les démarches. «Il a fallu 6 ans, grâce à une volonté politique forte.» poursuit M. Fontes.

Lavernose-Lacasse passe donc en énergie positive ?

Oui, ce projet de 8,1 ha générant 4.58 MW, pour un investissement de 11,6 millions d'euros, produit la consommation de 2 400 foyers soient 5 520 habitants hors chauffage (soit deux fois la population de Lavernose). 15 000 modules du parc suivent la course du soleil.

Peut-on parler de made in France ?

Ces projets innovants sont issus du savoir-faire technologique français avec des acteurs économiques régionaux. Les modules proviennent de notre usine de fabrication de Venissieux (69). L'ensemble de ces technologies est ainsi exporté à l'international.

En conclusion ?

Si l'agglo de Toulouse fait l'autre ligne de métro, on remblaiera de l'autre côté ! conclut Alain Delsol.

Source : www.ladepeche.fr

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés