Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Beuvry : le projet d’un parc photovoltaïque à l’ex-centrale relancé

Article original - Publication : 26/06/2016 - imprimer

Un parc photovoltaïque verra-t-il le soleil sur les ruines de l’ancienne centrale thermique ? Si, du côté de l’entreprise qui porte le projet, on fait preuve de prudence, rappelant que la procédure d’appel d’offres n’en est qu’à ses débuts, l’affaire semble en bonne voie.

Mardi, le conseil municipal a voté la promesse d’un bail emphytéotique pour une durée de 2 ans, reconductible par période annuelle. « Un bail d’une durée de 30 ans pourrait être signé si toutes les conditions sont réunies à l’issue des deux ans », souligne la maire Nadine Lefebvre. Ce contrat pourrait alors rapporter à la ville 1 000 € à l’hectare, soit un loyer annuel d’environ 10 000 € au regard de la surface du projet.

Prévu initialement sur 10 hectares, le parc photovoltaïque a connu une évolution « à la marge », confie Anne Robin, chef du projet à Neoen développement. Il a subi un léger rétrécissement notamment en raison des avancées technologiques sorties depuis les premiers plans, présentés en 2010.

Du charbon au soleil

Il y a six ans, le projet prévoit également un volet pédagogique avec l’aménagement d’une aire « Du charbon au soleil », un clin d’œil à l’ancienne centrale thermique. Le site devant être clôturé et entouré d’un chemin piétonnier.

Comme le rappelait récemment Emmanuelle Leveugle, adjointe au maire chargée de l’aménagement du territoire et de l’environnement, il existe sur cette friche industrielle des pollutions « mais rien qui peut empêcher la construction d’un parc photovoltaïque ».

Concernant le choix de l’implantation, on ne change rien. Le parc photovoltaïque est prévu au bout de la rue André-Ampère, en lieu et place de l’ancienne centrale thermique, propriété de la compagnie des mines de Nœux. Entrée en activité en 1919, étendue en 1937, elle a fermé en 1979.

Quarante ans plus tard, avec le parc photovoltaïque, on pourrait donc produire à nouveau de l’électricité dans le quartier de la Centrale. Non plus à partir du charbon mais grâce au rayonnement solaire.

Source : www.lavoixdunord.fr

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés