D’après les règles énergétiques de base, un Gigawatt d’électricité suffit à alimenter près d’un million de foyers – et, avec une production de 100 gigawatts d’électricité, prévue d’ici à 2022, provenant uniquement de systèmes énergétiques solaires, l’Inde disposera de plus d’énergie verte qu’il n’en faut pour éclairer et chauffer ses maisons, business et bureaux.

C’est le programme d’énergie solaire le plus ambitieux au monde, comprenant l’installation de dizaines de milliers de panneaux photovoltaïques à travers le pays.

Pour maintenir l’ensemble de ces panneaux en fonction, la société Ecoppia, basée en Israel, construit actuellement une usine en Inde, afin de produire directement ses nouveaux robots nettoyeurs dans ces nouvelles installations derniers cris, près de Chennai.

Avec 300 jours de soleil par an, l’Inde est l’endroit idéal pour développer et faire prospérer l’énergie solaire.

C’est pourquoi le gouvernement s’attèle à promouvoir un ambitieux programme, dans le but d’accroître rapidement la production d’énergie solaire. Suite à différentes mesures incitatives et modifications législatives, le nombre d’installations solaires a été multiplié par quatre en 2015, par rapport à l’année précédente, et 2016 s’annonce comme une nouvelle année charnière si l’on en croit les déclarations des autorités gouvernementales.

La production d’énergie solaire débute par la collecte de lumière dans des cellules solaires installées sur les fibres de verre photovoltaïque des panneaux. Lorsque la lumière frappe la cellule solaire, des électrons sont alors éjectés des atomes et éparpillés à travers les matériaux semi-conducteurs. Ils sont ensuite utilisés pour former un circuit électrique, qui se transforme finalement en courant.

Pour que le système fonctionne correctement, les panneaux en fibre de verre doivent rester propres – un travail de titan qui requiert un nombre important de travailleurs et une énorme quantité d’eau, deux exigences qui peuvent grandement contrecarrer la réalisation d’un projet d’un telle ampleur dans un pays où la pénurie d’eau et d’énergie sont des problèmes récurrents.

C’est là qu’intervient le système de nettoyage robotique d’Ecoppia. Au lieu d’utiliser de l’eau pour nettoyer les panneaux, les robots produits par Ecoppia sont équipés de microfibres et spécifiquement affectés à une rangée de panneaux photovoltaïques. En utilisant un flux d’air contrôlé, les robots poussent la saleté accumulée hors des panneaux, et glissent eux-mêmes sur la surface des panneaux grâce à leurs roues en polyuréthane, revêtues d’un cadre en aluminium.

Chaque robot peut couvrir environ 100 pieds carrés (soit un peu plus de 9 mètres carrés) du panneau par minute, permettant ainsi d’économiser non seulement de l’eau, mais aussi du temps. Les robots sont contrôlés à distance par un panneau central et peuvent opérer en tandem (commençant et finissant au même moment) ou en autonomie totale, suivant les instructions données par ceux qui les contrôlent.

Eccopia affirme que la demande pour ce système a tellement augmenté qu’elle a dû s’associer avec la compagnie locale Sanmina Corp. afin de superviser la majorité de la production d’Ecoppia destinée à l’Inde.

« Nous avons constaté une augmentation globale de la demande en 2015, mais l’Inde reste notre marché de prédilection et notre premier choix pour établir un complexe de production dernier cri, » affirme Eran Meller, PDG d’Ecoppia.

« Pour cela, nous avons besoin d’un partenaire solide, un partenaire à même d’intensifier la production rapidement. Avec Sanmia comme Fabricant d’Equipement d’Origine (FEO ou OEM en anglais), nous ne doutons pas que nous parviendrons à renforcer encore davantage notre position sur le marché. »

Selon Meller, Sanmia a déjà une longue histoire de fabrication de matériel dans des domaines comme l’optique, l’électronique et les énergies renouvelables pour diverses entreprises. La compagnie indienne procure à Ecoppia le net avantage d’être en mesure d’intensifier rapidement son activité afin de répondre à la plus grande demande en matière d’énergie solaire en Inde et dans le monde.

« Le momentum que nous voyons sur le marché suggère que l’objectif de 100 GW d’énergie solaire d’ici à 2022, fixé par le Premier ministre (Narendra) Modi est réalisable et nous sommes ravis de pouvoir jouer un rôle important concernant la fourniture d’une énergie solaire à moindre coût, dans l’importation d’une nouvelle industrie en Inde et la création de nombreux emplois locaux »