Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Solaire en Inde : les investisseurs s'enflamment

Article original - Publication : 14/12/2015 - imprimer

Entretien

Arrosage de panneaux solaires sur le premier site en Inde d’une capacité d’1 MW dans le village de Chandrasan, district de Mehsana à 45 km d’Ahmedabad, le 22 avril 2012.
Arrosage de panneaux solaires sur le premier site en Inde d’une capacité d’1 MW dans le village de Chandrasan, district de Mehsana à 45 km d’Ahmedabad, le 22 avril 2012. (Crédit : SAM PANTHAKY / AFP)

Le gouvernement indien a lancé une « révolution solaire » et prévoit de multiplier par 25 les capacités de génération d’ici à 2022. Cela signifie l’installation de 95 Gw de photovoltaïque, pour un investissement d’environ 88 milliards d’euros. Comment le gouvernement compte se différencier des subventions pratiquées en Europe pour soutenir l’énergie solaire ? Quels sont les défis à relever ? Entretien avec Vinay Rustagi, consultant en énergie renouvelable.

Pour mettre en oeuvre leur révolution solaire, les autorités indiennes attribuent les projets par un système d’enchères inversées : l’entreprise qui peut produire au prix le plus bas remporte le contrat. Cette concurrence permet donc de faire chuter les tarifs sans vider les caisses de l’Etat, à la différence du système de subventions et de prix garantis à l’achat appliqué en France et en Allemagne.

Cela semble fonctionner, car les prix de vente promis par les compagnies ont baissé de 50 % en cinq ans – soit à un rythme plus rapide que la réduction des coûts des biens d’équipement. Et une cinquantaine d’entreprises du monde entier se battent pour obtenir une part de ce gateau solaire.

ENTRETIEN

Le 4 novembre dernier, la compagnie américaine et leader mondial de l’énergie renouvelable SunEdison a raflé un contrat pour l’installation d’un parc solaire de 500Mw dans l’Andhra Pradesh (Sud) pour un tarif de 4,63 roupies par kW/h (0,065 cts). Un record qui a surpris, voire inquiété beaucoup d’observateurs qui se demandent si ces promesses sont réalisables ou si elles relèvent d’une dangereuse spéculation.

Pour comprendre les enjeux et les défis, Sébastien Farcis a rencontré Vinay Rustagi, directeur de la société de conseil en énérgies renouvelables, Bridge to India.

Vinay Rustagi, directeur de Bridge to India, cabinet de conseil spécialisé dans les énergies renouvelables.
Vinay Rustagi, directeur de Bridge to India, cabinet de conseil spécialisé dans les énergies renouvelables.

Quels sont les défis énergétiques de l’Inde ?

Article spécial Abonné - Il reste 72% de l'article à lire - Pour lire la suite:

Pas encore abonné ? - Inscrivez-vous

Découvrez l'édition Abonné :
Accès illimité à tous les articles,
Nombreux avantages reservés aux abonnés,
Abonnement Premium, Etudiant ou Entreprise

Voir les offres

A propos de l'auteur

Source : asialyst.com

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés