Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Meyer Burger a réduit sa perte en 2014

Par : Interview: Richard Etienne - Article original - Publication : 31/03/2015 - imprimer

Image: ARCHIVES/Keystone

En dépit d'effets uniques négatifs qui ont pesé sur sa profitabilité, le groupe bernois Meyer Burger, (MBTN 6.23 2.47%) spécialisé dans les technologies photovoltaïques, est parvenu à réduire sa perte en 2014. Celle-ci est ressortie à 134,7 millions de francs, contre -162,8 millions l'année précédente.

Après une année 2013 «très difficile», Meyer Burger a réussi en 2014 à dégager un meilleur résultat, malgré des facteurs négatifs exceptionnels, a indiqué ce jeudi 26 mars le groupe bernois dans un communiqué. Le chiffre d'affaires a atteint 315,8 millions de francs, en hausse de 56%. Les entrées de commandes ont gagné 13% sur un an, à 326 millions.

Au niveau opérationnel, la perte avant impôts et amortissements (EBITDA) s'est élevée à 95,6 millions, contre - 117,3 millions l'année précédente. Ajusté des mesures de restructuration, l'EBITDA est ressorti à -75 millions de francs. La perte opérationnelle (EBIT) s'est élevée à 161,7 millions, contre -196,8 millions l'année précédente.

La profitabilité a été affectée par des éléments exceptionnels tels que les mesures de restructuration et la procédure de faillite du partenaire américain GT Advanced Technologies (GTAT), a ajouté le groupe. Suite à cela, Meyer Burger a dû supprimer 105 emplois l'an dernier sur son site américain de Colorado Springs. En février 2015, il a dû encore y biffer 43 postes supplémentaires.

Meyer Burger a également supprimé 100 emplois en Allemagne sur son site de Hohenstein-Ernstthal. Au total, à fin 2014, Meyer Burger comptait 1752 postes à temps plein, soit une baisse de 29 emplois.

La hausse des entrées de commande observées en 2014 se confirme aussi en début d'année, note l'entreprise. Ce sont les technologies photovoltaïques (PV) et d'autres techniques spéciales qui soutiennent la demande, précise le groupe.

2e semestre plus dynamique

Le deuxième semestre 2014 a été plus dynamique que la première partie d'année. L'Asie totalise 49% des ventes nettes contre 45% en 2013. Le marché européen s'est réduit à 27%, une baisse de 13 points de pourcentage tandis que les Etats-Unis génèrent maintenant dix points de pourcentage de plus à 24%.

Meyer Burger a démarré en novembre à Hauterive (NE) la production pilote de panneaux solaires ultra-performants, en collaboration avec le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM). Le but du groupe bernois est de produire d'ici à 2020 des cellules de nouvelle génération 30% plus efficaces. Dans un premier temps, un taux de rendement de plus de 22% est attendu.

Pour l'ensemble de l'année, Meyer Burger table sur un chiffre d'affaires de 400 millions de francs et un résultat EBITDA à l'équilibre. A plus long terme, à l'horizon 2020, le groupe souhaite notamment parvenir à réaliser des ventes à hauteur de 1,3 milliard et à dégager une marge EBITDA entre 13 et 15%. (ats/Newsnet)

(Créé: 26.03.2015, 10h23)
Source : www.tdg.ch

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés