Suivez Recevoir par email
logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés

Gard rhodanien : un projet de centrale photovoltaïque à Gaujac

Par : MURIELLE KASPRZAK - Article original - Publication : 12/02/2015 - imprimer

IExlIHZpbGxhZ2UgZGUgR2F1amFjLCBxdWkgY29tcHRlIDEgMDcyIGhhYml0YW50cyBhdSBkZXJuaWVyIHJlY2Vuc2VtZW50LCBlc3QgZW4gcGxlaW4gZOl2ZWxvcHBlbWVudC4gRW4gcOlyaW9kZSBkZSByZXN0cmljdGlvbiBidWRn6XRhaXJlIGV0IGRlIHLpZHVjdGlvbiBkZXMgZG90YXRpb25zIGRlIGwnyXRhdCwgaWwgcydhZ2l0IGRvbmMgZGUgdHJvdXZlciBkZXMgcmVjZXR0ZXMgZXh06XJpZXVyZXMgcG91ciBwb3Vyc3VpdnJlIGxlcyBpbnZlc3Rpc3NlbWVudHMsIHNhbnMgYXVnbWVudGVyIGxlcyBpbXD0dHMgdG91dCBlbiBkaW1pbnVhbnQgbGEgZGV0dGUgZGUgbGEgY29tbXVuZS4gTG91ZXIsIHBhciBleGVtcGxlLCB1biB0ZXJyYWluIGNvbW11bmFsIOAgdW5lIHNvY2npdOkgcG91ciBsJ2ltcGxhbnRhdGlvbiBkJ3VuZSBjZW50cmFsZSBwaG90b3ZvbHRh73F1ZSBzJ2VzdCBhduly6SDqdHJlIHVuIG1veWVuIGVmZmljYWNlIGRlIHLpY3Vw6XJlciBhbm51ZWxsZW1lbnQgdW5lIHNvbW1lIG5vbiBu6WdsaWdlYWJsZS4gICJMYSBjb21tdW5lIGF2YWl0IGFudGljaXDpIGVuIGludOlncmFudCBk6HMgMjAxMSBkYW5zIGxlIFBsYW4gbG9jYWwuLi4=

Le village de Gaujac, qui compte 1 072 habitants au dernier recensement, est en plein développement. En période de restriction budgétaire et de réduction des dotations de l'État, il s'agit donc de trouver des recettes extérieures pour poursuivre les investissements, sans augmenter les impôts tout en diminuant la dette de la commune. Louer, par exemple, un terrain communal à une société pour l'implantation d'une centrale photovoltaïque s'est avéré être un moyen efficace de récupérer annuellement une somme non négligeable.

"La commune avait anticipé en intégrant dès 2011 dans le Plan local d'urbanisme (PLU) une zone réservée pour accueillir une centrale photovoltaïque, explique le maire, Maria Seube. Il n'est pas question de lancer des projets sans réfléchir, tout a été raisonné. C'est une parcelle en friches qui n'est pas commercialisée par l'ONF (Office national des forêts) car le bois n'est pas rentable, poursuit Maria Seube.

"C'est une manne financière nécessaire"

Le lieu d'implantation est situé sur les Planes, sur le plateau du Valloubier, éloigné de toute habitation. Il s'intègre bien dans le paysage et ne sera visible ni de la route, ni de l'oppidum Saint-Vincent, ni du village. Deux camions se rendront annuellement sur le site pour vérifier l'état des installations, il n'y aura pas plus de circulation. Il n'y aura aucune pollution et le site sera remis en état au terme du contrat."

La location de ce terrain communal rapportera chaque année 40 000 € à la commune pendant trente ans. "C'est une manne financière nécessaire qui nous permettra de poursuivre les investissements tout en limitant le recours à l'emprunt", poursuit Maria Seube.

Jusqu'à 1 500 heures d'ensoleillement par an

Le site de Gaujac a été repéré par la société VSB Énergies nouvelles, installée à Nîmes depuis 2003 et qui compte 40 salariés, pour son ensoleillement et sa proximité avec des postes de raccordement électrique. "C'est un excellent emplacement qui présente un réel intérêt par rapport au potentiel d'irradiation solaire annuel qui se situe entre 1 400 et 1 500 heures", indique François Trabucco, directeur de VSB Énergies nouvelles.

Le projet prévoit l'implantation sur neuf hectares de panneaux photovoltaïques montés sur des structures mobiles pour suivre d'Est en Ouest, le parcours journalier du soleil. Le productible attendu s'élève à 5,4 MWatt, soit 8 millions de KW par an, ce qui équivaut à la consommation annuelle d'une ville d'environ 6 000 habitants. Un budget de 6 à 8 M€ sera nécessaire pour sa réalisation. L'entreprise a diligenté pendant une année une étude d'impact sur la faune et la flore.

Le contrat prévoit que le site soit entièrement démontable, si dans trente ans le bail n'est pas renouvelé. "On élabore véritablement un projet de territoire en travaillant avec la commune, note François Trabucco. Nous avons très peu de projets dans le Gard, mais nous faisons en sorte qu'ils soient pertinents pour le territoire." VSB Énergies nouvelles mène actuellement un projet de ferme photovoltaïque à Cavillargues.

Promesse de campagne

L'enquête publique, qui a démarré le 5 janvier, s'est achevée ces jours-ci et les conclusions devraient être déposées d'ici un mois. "Contrairement aux enquêtes publiques qui ont eu lieu les années précédentes, celle-ci n'a déplacé que peu de personnes, observe Maria Seube. Apparemment la population gaujacoise soutient ce projet qui faisait partie de mon programme de campagne pour les élections municipales de l'an dernier."

Le permis de construire sera délivré lorsque les différentes administrations et collectivités concernées, dont la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) et le conseil général, auront donné leur accord. "On l'attend avec impatience", glisse la maire de Gaujac.

Source : www.midilibre.fr

Partagez
cet article

logo actualite photovoltaique
Mot-clefs associés